Call: Telephone: +227 20 75 59 50

Le Niger a été admis pays candidat à l’ITIE en août 2007, et déclaré pays conforme à la norme ITIE le 1er mars 2011.

Depuis cette date, le Niger a toujours joué sa partition en publiant régulièrement les rapports dans lesquels figure l’intégralité des recettes tirées de ses ressources minérales.
Le 26 octobre 2017, le Conseil d’Administration de l’ITIE lors de sa réunion tenue à Manille, aux Philippines, a décidé de suspendre le Niger pour insuffisance de progrès.
Suite à cette suspension qui lui a paru injustifiée, le Gouvernement a décidé de retirer le Niger du processus ITIE.

Grâce à un dialogue constructif, franc et direct entre le Gouvernement et les responsables du Secrétariat Exécutif de l’ITIE, le Niger a décidé de reprendre sa place dans la famille ITIE.
Le Gouvernement a immédiatement entrepris la réforme, de manière inclusive, du Secrétariat Permanent. Ainsi, un nouveau dispositif a été créé en novembre 2018, par arrêté du Premier Ministre.

Le Groupe Multipartite dénommé Groupe Multipartite de Concertation (GMC) a été mis en place en 2019, en consultation avec toutes les parties prenantes. Sur recommandation du GMC, le cadre institutionnel a été renforcé avec l’adoption d’un décret portant création du Dispositif National de mise en oeuvre de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives au Niger (DN/ITIE-Niger) pris en Conseil des Ministres le 30 juillet 2020.